• Neuf

Chorizo de canard aux piments d'Espelette

12,00 €
TTC

Il devient difficile d’apprécier ce saucisson typique de la péninsule ibérique à sa juste valeur : l’industrialisation produit des charcuteries sans intérêt auxquelles il manque l’essentiel. À savoir : du temps, afin que sa chair se charge du gras indispensable à une charcuterie de qualité.

Le temps ensuite d’affiner le chorizo naturellement pendant une cinquantaine de jours. Il permettra à la saucisse de se charger en saveurs, autant grâce à la chair séchée qu’aux épices qui l’agrémentent.

Il n’a d’ailleurs pas besoin d’être saturé de condiments, ni de piquer outre mesure. S’il est trop fort, vous pourrez suspecter que le fabricant cherche à cacher le goût médiocre de sa charcuterie.

A vous de juger !!! 

Quantité